AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Prisionnère de son destin [ libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Beyoncé Alera

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 27
Age: : 25 ans
armes: : aucune --'
Date d'inscription : 02/08/2007

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Prisionnère de son destin [ libre ]   Ven 3 Aoû - 2:04

Que se passait il ? D'abord sept jours bayonnée dans une fourgonette , et maintenant voilà qu'elle avait le visage en sang à cause d'un crash de ce même véhicule .
En effet , Beyoncé Alera pour citer son nom dans son intégralité , avait été kidnappée il y a de cela une semaine , alors qu'elle rentrait tranquillement de ses cours de danse , comme chaque mardi soir .
Une camionette grise c'était arrêtée , mais la jeune femme n'y avait pas prêté plus d'attention , puis dans cette rue marchande et fréquentée , elle s'était sentit aspirée en arrière , saisie par la taille ; puis plus rien , un bandeau avait été noué autour de ses yeux .
Alors qu'elle rouvrit doucement ses yeux dans la camionette retournée dans un fourré , sa tête la faisait horriblement souffrir , et ses liens lui maintenant captif les poignets étaient déliés ...
Ses yeux peu habitués à la lumière la brûlaient lorsque les derniers signes d'un soleil déclinant traversèrent la vitre arrière brisée du vieux van .
La métisse , aprés avoir apposé sa main contre sa joue , se rendait compte que du sang s'y trouvait , pour la simple raison qu'elle était entaillée .... à plus forte raison par les tonneaux qu'avait fait le véhicule .
Toutefois , la jeune femme à la peau basanée était seule ... aucune marque des manifestations humaines des trois voix hispanniques qu'elle avait entendu dans le noir .

Bibi eut besoin de refermer ses paupières , sa tête la tournait de trop ... la luminosité, bien que faible , lui agressait la pupille et cette odeur de brûlé lui donnait la nausée ...
Brûlé ? Oui ... lorsque la jeune femme en prit conscience .
Aussitôt , le sang ne fit qu'un tour dans sa petite tête aux longs cheveux emmelés , et un instinct de survie la poussa à se lever sur ses jambes endolories .
Elle se précipita , avalant les quelques mètres en une demi seconde , et poussa de tout son poids contre la porte arrière à double battants ...
Cette dernière avait encore crut pouvoir s'en sortir , avant de se rendre compte qu'un tronc d'arbe se situait pile poil derrière ...


* Il faut que ... *

« -tEuUUu ... teuUu . S'époumona t'elle , sentant une épaisse fumer noire s'infiltrer dans l'habitacle .
.... je sorte d'ici ...teu .. TeuuU . »


Ses poumons la brûlait , mais le plus inquiètant là dedans , c'est qu'elle était consciente du danger : bien avant de mourir étouffée , c'est carbonisée qu'elle finirait lorsque les flammes lêcheraient l'essence contenue dans le réservoir .


« - Au... teuUuU ...se ...ausecours !!
Je suis bloquée
!! » hurla elle en tambourinant du peu de force qu'il lui restait à l'aide de ses poings fins contre la taule du van .


Celle ci avait ôté sa veste et la maintenait sur son visage , respirant au travers en espèrant que cela annhile en partie les méfaits du dioxyde de carbone abondant .
Ses forces faiblissaient à mesures que ses mains endolories heurtaient la parois , avec pour simple effet , qu'un bruit sourd sans aucun écho dans ce début de nuit .
Bibinou se laissa doucement glisser contre la parois , sentant le sol froid se glisser sous ses fesses , alors qu'elle perdait tout espoir de quitter le véhicule .
Un épais grillage séparait l'espace conducteur de l'arrière du van , et à main nue et , à plus forte raison , seule , la jeune femme était consciente qu'elle n'arriverait pas à le tirer assez pour se faufiler au dessus .

Ne voulant pas abandonner si vite , étant donné que c'est tout de même , il faut le rappeler , sa vie qui était en jeu -__-' , Miss Alera prit de l'élan , du moins , le plus que l'on pouvait prendre dans un espace si restreint , et envoya son pied botté de toute ses forces dans la double porte .
De nouveau un bruit sourd , suivit d'un cris lorsqu'elle se rendit compte qu'elle venait probablement de se froisser un muscle ... mais sinon ... rien , la porte n'avait pas bougé d'un centimètre ... --'
Dans un ultime espoir , elle se plaqua au sol , espèrant éviter le plus longtemps possible les conséquences néfastes d'asborption d'une fumée si épaisse .

*quelqu'un pourrait avoir vu la fumée ...* voilà le maigre espoir auquel la jeune femme pouvait encore se rattacher , plaquée sur le sol de cette camionette en mauvais état .


Dernière édition par le Sam 4 Aoû - 9:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud

avatar

Masculin Nombre de messages : 510
Age : 26
Age: : 19 ans
armes: : Desert Eagle, Beretta 9200s
Date d'inscription : 02/06/2006

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Ven 3 Aoû - 3:14

Alors que la nuit était tombé et que rien, ou presque, ne troublait l'obscurité qui était maître dans cette ville car la plupart des survivants étaient occupés à dormir ou à trouvé un abris pour le faire, Arnaud passait, comme assez souvent dans les routes sineuses qu'offrait la forêt à son envie de rouler en voiture dans un calme plat.

Calme ? Pas si sur, cette nuit était en fait bien plus agité qu'il n'y parait, il suffit d'être au bon endroit, au bon moment...

Ce fut entre deux breves réaccélérations alors que le jeune civil passioné d'automobiles qu'il entendu un bruit soudain venant d'une route en contre-bas, suivi de tas de fracas, il comprit sans soucis qu'il y'avait de la tôle froisée...

Il décida de se hâter et poussa sa Camaro dans ses derniers retranchements jusqu'a localiser enfin le véhicule accidenté, dans l'espor de secourir un éventuel survivant, en éclairant de ces phares le fourgon il aperçu trois cadavres d'hommes, probablement éjecté lors du premier choc, il faut toujours mettre sa ceinture...
S'attendant à ne pas voir un seul survivant, Arnaud décida d'aller voir tout de même, qui sait ?
Alors qu'il marchait vers la camionette il fut alerté par un bruit sourd, comme si quelqu'un frappait à l'arrière du véhicule suivi de cris, et c'est la qu'il vit que de cette dernière commençait à émmaner de la fumée, il se hâta en direction du véhicule.


*Y'a pas beaucoup de solutions, va falloir la jouer bourrin sur ce coup, d'autant que j'ai vu des endroits plus rassurants quand même !*

"C'est bon, je vais vous aider à sortir de la, reculez juste jusqu'a l'avant du fourgon si vous le pouvez !"

[H.J: t'a de la chance j'étais motivé pour faire déjà un peu ce soir ^^ Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beyoncé Alera

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 27
Age: : 25 ans
armes: : aucune --'
Date d'inscription : 02/08/2007

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Ven 3 Aoû - 14:50

La métisse avait perdu le décompte des secondes qui s'écoulaient , ne sachant pas depuis combien de temps elle était ainsi , entrain de suffoquer .
Un bruit s'éleva dans cet épais brouillard , un bruit qu'il aurait même été possible de qualifier de voix .
Avait elle rêvé , la fumée la faisait elle délirer ou y avait il bien quelqu'un en dehors du fourgon prêt à l'aider ?
Vrai ou pas , Beyoncé décida de se raccrocher au moindre espoir qui pourrait la tirer de là .


« - Il y .. tEuteuUu ...il y a quelqu'un ?!! s'exclama t'elle en essayant d'ignorer sa gorge irritée par les rejets de gaz carbonique .
Je suis bloquée , et ... l'avant ?!
TeuUu... non c'est im .... c'est impossible , il y a une cloison grillagée qui sépare l'avant de l'arrière
. »


Toujours allongée au sol , miss Alera tappait de son point sur la parois du véhicule , faiblement .
La fumée noire et épaisse lui irritait les yeux , arrachant des larmes à ses globes occulaires , sans même qu'elle ne le désire .
S'aidant de ses bras , la jeune femme rampa jusqu'à l'avant du véhicule , comme le lui avait demadé l'inconnu , sans pour autant pouvoir passer dans le compartiment conducteur à cause de ce grillage .
Puisant dans ses biens maigres forces , Bibi se dressa sur ses jambes en prennant appui contre la paroi du compartiment ; celles ci tremblaient et semblaient fébriles .
Dans un vain effort , elle passa ses doigts au travers des tressages du cable métallique , et tira ...
Une fois de plus rien , le grillage était solidement fixé , et pas même les efforts de cette dernière ne parvenaient à lui frayer un passage .
Dehors la nuit s'épaississait , envellopant la forêt d'un voile obscure, et rendant difficile toute orientation .
Les flammes s'échappant de l'arrière du véhicule pourfendaient la nuit en projettant des ombres aux formes plus inquiètantes les unes que les autres .
La température à l'extérieur n'était pas très élevée , en revanche , dans le van lui même , il s'agissait d'une toute autre paire de manche : une véritable fournaise .
La chaleur faisait saigner en abondance sa joue meurtrie , et noircissait un peu plus son visage en y déposant de la suie ; les conditions n'étaient donc pas au mieux pour réaliser un exploit olympique --' .

En manque d'oxygène pur , la post adolescente ne pu se maintenir sur ses longues jambes et tomba de nouveau sur le sol métallique et froid , luttant pour maintenir ses yeux ouvert .
Ses paupières doucement glissèrent en même temps que sa tête tomba sur le côté , laissant sa poitrine se soulever avec difficulté en rythme avec sa respiration haletante .
Sur le point de sombrer dans l'inconscience , une pensée lui vint à l'esprit : cette personne au dehors , et si elle se révèlait être un complice de ses agresseurs ...
Peut lui importait en fait , car mourir asphixiée n'avait rien d'attrayant à ses yeux , alors agresseurs ou pas , s'il pouvait l'aider à sortir son aide était la bienvenue .
La texane savait que si jamais elle fermait ses yeux , elle ne trouverait probablement plus la force de les rouvrir un jour , raison pour laquelle elle se devait de les maintenir ouvert , malgré cette fumée irritante qui la forçait à verser des larmes .


« - S'il vous plaît ...aidez moi ... je n'arrive plus à ... » supplia t'elle d'une voix à peine inaudible , qui ne passa probablement pas les épaisses parois de tôle du véhicule ayant servit au kidnapping .


Sa main jusque là crispée , se décrispa au même moment où ses paupières ne purent , plus longtemps , rester ouvertes , se fermant sur la vue de ce rideau de fumée ayant envahi tout l'intérieur de la camionette .


Dernière édition par le Sam 4 Aoû - 9:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud

avatar

Masculin Nombre de messages : 510
Age : 26
Age: : 19 ans
armes: : Desert Eagle, Beretta 9200s
Date d'inscription : 02/06/2006

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Sam 4 Aoû - 0:22

Le jeune civil qui venait tout juste de débarquer ne se posa pas énormement de questions, il tenta d'abord de forcer la porte, ce qui ferait bien moins de bruits et qui donc, par la même occasion, ne risquait pas d'attirer trop de vilaines bêtes dans le camp.
Malheureusement, la serrure avait l'air plus solide qu'il ne le pensait, et le choc n'avait pas du l'atteindre, qu'à cela ne tienne, il fixa la porte et lacha quelques derniers mots.


"Tant pis...va falloir que je me démmerde pour loger cette balle en bas, ce serait con qu'elle ne vienne finir sa course dans un corp celle-la...Pas le choix."

Sur ces quelques mots dit pour lui même, alors que les bruits à l'intérieur du fourgon se fesait de plus en plus faible jusqu'a totalement disparaitre, il finit par positionner son arme à bout portant de la serrure, et tira une seule fois, de toute façon, avec ce calibre il savait que les dégats causés serait bien assez important.
Il tira ensuite sur la porte de droite qui s'ouvrit, et découvrit un véritable brasier, avec notamment beaucoup de fumée qui l'irritait lui aussi, il put assez vite constater que la jeune femme était allongée au sol, quasi inanimée.Il lacha un juron.


"Hé m....c'est chiant ça !"

Il entra ensuite dans le compartiment en se protégeant un peu le visage et notamment la bouche, pour pouvoir réspirer sans trop de soucis, il attrapa ensuite l'inconnue puis la souleva en la prenant sur ses épaules (Façon sac de patates, desolé mais faut je me depêche la Razz ) et sortit ensuite puis la déposa près de sa voiture à lui, tentant de redonner un ultime signe de vie à la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beyoncé Alera

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 27
Age: : 25 ans
armes: : aucune --'
Date d'inscription : 02/08/2007

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Sam 4 Aoû - 2:11

Comme une bouffée d'air fraîs , la porte s'ouvrit soudainement alors qu'un choc sourd avait retentit , ainsi qu'une détonation , laissant la fumée s'échapper du compartiment .
Beyoncé fut soulever par un inconnu qui la câla sur son épaule , et sortit en vitesse , s'éloignant du véhicule .
Que le véhicule ne se soit pas encore volatilisé dans un geyser d'étincelles incandescentes relevait probablement du miracle , et de ce fait que Bibi soit encore en vie relevait probablement d'un des caprices du destin .
Sur l'épaule du jeune homme , elle pouvait sentir le vent fraîs frotter son visage , lui faisant le plus grand bien , malgrés le fait qu'elle soit encore inconsciente .
Son poids plume , car comme toute sportive , Beyoncé Alera conservait une silhouette bien proportionnée , ne représentait pas une difficulté pour la personne la portant .
Quelques secondes plus tard , il la déposa au sol , tentant de la faire revenir dans ce monde qu'elle venait , du moins temporairement , de quitter .

Au final , l'intéressé nécessita de cinq longues minutes pour enfin voir les paupières de la jeune femme s'ouvrirent .
À Peine ouvertes , la femme à la peau dorée , couleur caramel , fut prise d'une quinte de toux relativement violente .
A sa grande surprise , non , elle n'était pas morte , et regardait d'un air éberlué de droite à gauche , toujours assise sur ce sol terreux .
À sa droite se trouvait une voiture , et un homme était non loin de là , penché sur elle ; sa présence était remarquable , pour la simple et bonne raison que c'était le seul être humain présent dans ce décor forestier .
Elle recula sur son postérieur , craintive et encore sonnée par le choc de l'incident et sa mésaventure enfermée dans la camionette , puis une fois à quelques mètres de son mystérieux sauveur , elle prit le temps de se relever .
Action bien plus difficile à entreprendre qu'elle ne l'aurait crû , ses jambes tremblèrent encore , si bien que Bibinou eut besoin de prendre appuit sur la voiture à l'arrêt à ses côtés .
Une fois sur pied , et quittée par cette désagréable sensation de vertige , lui donnant l'impression de se trouver sur une corde au dessus d'un gouffre , cette dernière prit la parole , de sa voix douce mais quelque peu défaillante .

« - Je ... je ne sais pas vraiment , enfin non , pas du tout qui vous êtes ... mais je crois que c'est vous qui m'avez tiré de cette camionette ... celle ci avala avec difficulté sa salive , se frottant le front .
Je vous suis très reco...trés reconnaissante , je serais probablement ... à quoi bon finir sa phrase , le simple fait d'y penser lui donnait la chaire de poule , qui plus est le sort réservé à une jeune femme enfermée dans un véhicule en flamme ne requièrait pas d'un haut niveau d'imagination pour être deviné .
Merci beaucoup ... je ne sais pas comment j'ai bien pu arriver ici je sais juste que .... sa voix tremblait maintenant et la pression émotionelle accumulée cette dernière semaine refaisait surface , embuant son regard .
Désolée , je suis un peu sur les nerfs , en réalité , je me suis fait enlevée , j'aurai besoin de retourner au plus vite chez moi , ça fait une semaine que ... que c'est arrivé , ma famille doit s'inquièter .
Pourrais je vous demander un dernier service ?
Serait il possible que vous me rameniez à Houston ?
Une fois là bas je vous payerait pour vous dédommager du désagrément , je vous promet
.
» disait elle avec précipitation , ignorant tout de l'endroit où elle était attérit et de la faune si particulière .


Peut être aurait elle préféré se faire abattre d'une balle , comme les victimes des trois autres familles impliquées dans cette affaire de drogue , si elle avait su ce que recelait cette ville .
"L'homme est un loup pour l'homme" , n'était ce pas ce que disait le vieux proverbe , ici en effet , les hommes faisaient le repas de leurs semblables ,; mais ça , elle ne le savait pas ... pas encore .

Beyoncé Alera voulut s'éloigner un petit peu , marcher , même si ce n'était que pour tourner en rond , mais elle tituba et fut contrainte de venir de nouveau chercher le soutien de la voiture de sport .
Sa main moite posée sur son front pouvait sentir l'effroyable chaleur qui le régissait .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud

avatar

Masculin Nombre de messages : 510
Age : 26
Age: : 19 ans
armes: : Desert Eagle, Beretta 9200s
Date d'inscription : 02/06/2006

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Sam 4 Aoû - 3:23

Au départ, Arnaud, ne se doutant pas que la jeune femme n'avait pas conaissance de tout ce qui se passait ici, fut un peu surpris qu'elle soit si choquée, alors que lui savait déjà ce qui avait du se passer : le conducteur roulait probablement trop vite et a croiser la route de l'un de ses monstres et s'est effrayé, envoyant le van s'encastrer dans les arbres placés le long de la route...

Alors qu'elle venait enfin de se reveiller, le jeune civil poussa un ouf de soulagement, il faut dire que les gestes de survies ce n'est pourtant pas son truc, ça relevait vraiment du miracle qu'elle ai pu ré-ouvrir les yeux !


"Je vois en vous voulez en venir, je...c'est normal vous savez, ici il y'a deux camps, alors quand je vois quelqu'un à aider je le fais, j'ai pris l'habitude..."

Une faute particulière, en effet !
Arnaud comprit que la pauvre femme n'était au courant de rien lorsque celle-ci lui demanda si il pouvait la ramener à Houston, il ne put alors empêcher un petit rire de sortir avant de prendre un air un peu plus sérieux, plutôt attristé par ce que vivait "Bibi", alors que cette dernière se releva et finit par devoir ce rattraper à l'auto d'Arnaud dont le moteur rutilait encore et était la seule source de bruit autres que le fourgon crépitant...


"Hum...je ne veux pas vous brusquer, mais...je crains que cela ne soit pas possible, malheureusement, si j'avais pu quitté la ville, croyez-moi, je ne serais pas encore ici à l'heure qu'il est mais bien loin, je vais tout vous expliquer en chemin, montez dans la voiture."

Il paraissait un peu brute, il est vrai, mais il craignait que le bruit qu'il avait fait en sortant la jeune femme de sa prison de tôle n'ait rameuter d'autres personnes, et ceux-la sont bien moins gentilles et dôtées d'un sacré appétit d'ailleurs, très peu pour lui !
Alors qu'il l'aidait à se maintenir debout dans l'attente d'une réponse, il surveillait les alentours pour s'assurer que rien ne viendrait lui sauter à la gorge dans l'obscurité, le laissant sans défense, il serra son arme de sa main gauche, alors rangée à sa taille. Il fixa la jeune femme de ses yeux bruns, cherchant à lui faire comprendre qu'il était "clean" et ne lui voulait rien, mais avec ce qui venait de se passer, comment prévoir sa réaction ?


"Je crains que nous n'allons pas être seul très longtemps, vous pouvez me faire confiance..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beyoncé Alera

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 27
Age: : 25 ans
armes: : aucune --'
Date d'inscription : 02/08/2007

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Sam 4 Aoû - 4:14

[ je t'ai fait me monter dans la voiture si tu n'y vois pas dinconvénient .... étant donné que je pourrais pas lever la jambe seule xD je suis désolée d'habitude y'a des fautes qui restent mais je fait au moins l'effort de relire , là je suis épuisée et sans raconter ma vie ça va pas fort ... donc désolée d'avance , je ne relis pas sur ce coup ...]

Un peu trop désorientée pour être perspicace , la métisse ne prit pas garde à sa remarque sur les deux camps .
En revanche , elle en accorda davantage lorsqu'il évoqua le sujet du retour ? Impossible ... oui mais pourquoi ?
Selon le jeune mâle , car même dans l'obscurité , Beyoncé Alera était capable d'attribuer un « sexe » à cette voix , lui même aurait déjà décampé depuis longtemps si il en avait eu l'occasion ...
Mais qu'est ce qui pouvait bien l'empêcher de quitter cette forêt ? Il devait bien y avoir une issue , même si la forêt se présentait comme une sorte de labyrinthe naturel .
La panique qui se dessina sur son visage d'habitude si élégant , mais actuellement meurtrit , n'avait rien d'usurprée , et sa voix ne faisait que la souligner un peu plus .


« - Mais ... je ne comprend pas ... comment est ce possible ? Le jeune homme vint l'aider à se maintenir sur pied , apparement conscient des difficultés rencontrés par celle ci .
Je veux partir !
Il est impossible de ne pas pouvoir quitter un lieux tel que celui ci ... je suis bien arrivé par quelque part , même si j'ignore l'itinérai... l'iti... l'itinéraire ... il y a bien un chemin
. Bibi buttait sur les mots , littéralement épuisée et son corps fragile endolorit .
Je ... j'ai mal ... » trouva t'elle encore le souffle pour se plaindre , se laissant complètement reposer contre ce corps si chaud qui la soutenait .


À moitié dans les vappes , Bibinou pour l'affubler d'un de ses surnoms connus , ne faisait plus aucun effort pour se maintenir debout , restant encore droite uniquement par les efforts que fournissait son camarade pour .
Tombant à moitié dans l'un de ces délires , qui s'offrait bien souvent aux personnes victimes d'un quelquonque traumatisme , la jeune femme était dans une sorte de léthargie , n'arrivant plus à contrôler le moindre de ses muscles .
De la compagnie ? Il fallait le croire selon la remarque du mâle , et ce n'était apparement pas le genre a gagner à être connu .
Percevant quelques bribes de ces paroles , elle trouva le courage de murmurer , bravant cette sensation d'avoir la mâchoire [ comme le reste du corps --' ] ankylosée :

« - Je ... je vous fais co... je veux juste rent ... »


Ses yeux se fermèrent au même moment où sa peau laissée à nue par endroit pour cause de vêtements déchirés entra en contact avec le cuir du siège .
Pourquoi ne pas lui faire confiance ? Depuis son réveil , elle lui devait une fois la vie , et puis quand bien même ne lui ferait elle pas confiance , qu'allait elle faire seule en pleine nuit , dans son état , perdue dans une forêt prêt d'une camionette qui ne demande qu'à exploser ?
Miss Alera laissa glisser sa tête aux longs cheveux englués de sang coagulé et de crasse progressivement sur l'appui tête , en lequel elle parut trouver un allié de confiance [ dodo la chance xD j'en veux aussi Razz ] .
Se sentant plus à l'aise que sur le par-terre froid et métallique du sol de la fourgonette , Beyoncé bouga inconsciement son petit corps , se mettant en position lovée , les bras repliés contre son buste en se réfugiant le plus possible sous ce qui avait pu être une veste .
Sa respiration déjà plus régulière allait en s'améliorant , profitant des bienfaits d'un sommeil réparateur à mesure qu'elle se laissait glisser dans les bras de Morphée .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelius PArker

avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 28
Age: : 23ans
armes: : G36 standard, Kukri KL, Taurus PT92
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Dim 5 Aoû - 19:47

Achevant ce Lickers qui le pisté depuis cette source d'eau situé à l'ouest très à l'ouest... Cette bébête qui se pensait plus maligne, trop confiante d'être supérieur, fut surprise de se retrouvée transpercée par cette lame argenté noirci par la terre qui la couvrait! Dans un dernier soupir, le monstre tourna la tête vers sa proie, un sourire se dessinait, relevant sa jambe droite pour atterrir sur la gueule du monstre, qui succomba finalement, le guerrier préleva du sang pour se couvrir de cette texture gluante, en prélevant une des griffes du Lickers.
Peu après, l'Homme entendit des pneus crissés, suivi d'un fracas qui effraya les volatiles nocturnes, appâtant par la même occasion les nouveaux habitants des lieux... Aurelius rangea sa lame, coura le plus vite possible à travers les broussailles, pour rejoindre le lieu, des grognements accompagnés de cris d'affamés naissaient un peu partout dans la foret... le Chasseur devait se rendre avant eux là-bas...

Le Canadien perçut des lueurs au dessus des cimes des arbres proches, il savait qu'il était proche du lieu, sentant une puanteur familière, il ne put esquiver le coup du monstre derrière lui, se retrouvant au sol, sonné, la créature s'identifia, un zombie de belle taille, la bète se jeta sur le guerrier qui roula au sol, se relevant, dégainant son couteau long comme une machette, le cadavre avança rapidement, jetant ses bras en avant, frappant l'air sans toucher une seule fois l'etre humain qui lui fesait face, comme contre-attaque ce fut un coup d'estoc qui le démembra, sectionnant sa colonne dans un geste puissant... comme seul repos eternel le mort-vivant eu la tete tranchée répandant son sang à l'odeur putride...

Aurelius s'empressa de rejoindre la personne responsable du coup de feu, et peut etre des survivants de l'accident... vingt minutes passèrent après sa rencontre avec le zombie, se faisant discret comme le serpent, invisible comme le caméleon, il approcha au plus près le véhicule enflammé, observant le secteur sans voir qui vive, cependant un ronronnement persa le bruit que faisait l'incendie qui prenait la camionnette entière, une grosse cylindrée chantait non loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwalhir.skyblog.com
Arnaud

avatar

Masculin Nombre de messages : 510
Age : 26
Age: : 19 ans
armes: : Desert Eagle, Beretta 9200s
Date d'inscription : 02/06/2006

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Sam 18 Aoû - 2:56

[H.J : faut quand même que je répondre avant que madame ne soit de retour xD]

Arnaud aida donc Beyoncé à monter dans sa voiture, alors que celle-ci faiblissait à vue d'oeil, et fini par s'endormir à peine montée dans la voiture d'ailleurs, le jeune civil lui dit, avant que celle-ci ne s'endormie qu'ils ne pourrait malheuresement peut-être jamais partir d'ici, sans pour autant lui dire toute la vérité, il ne fallait pas trop la choquer, et de toute façon vu son état elle n'allait pas retenir grand chose !

"Rentrer...eh bien ma pauvre, pas vernie sur ce coup-la, bienvenue en enfer..."

murmura t-il, alors que la jeune femme c'était endormie, il attrapa ensuite une veste en cuir sur la banquette arrière et la mis sur Beyoncé pour lui tenir chaud, c'est une voiture de sport, le confort, bien qu'Arnaud ait beaucoup travaillé dessus et rudimentaire !
Alors que le jeune civil commencait à démarrer en direction de la ville, il apperçu une silouhette qui ne semblait pas celle d'un monstre et il s'arrêta doucement, pour ne pas alerter trop de monstres, effrayer cette personne ou risquer de blesser Beyoncé, elle en avait déjà assez comme ça !


"Qu'est-ce qui faut pas faire...je vais voir qui c'est la bas."

Alors qu'il sortit, il put appercevoir non sans soucis le visage de cette personne ainsi que sa tenue, il reconnut facilement ensuite que c'était le mercenaire, Aurélius Parker...un compagnon lors d'une sacrée tuerie il y a peu de temps ! il lui fit un signe de la main, alors que lui était facilement visible, les flammes du fourgon lui fesait mal aux yeux.

"Hey, Aurélius ! Qu'est-ce qui t'ammène ?
J'ai pas trop le temps mon gars, faut que je reste près de la voiture j'ai eu un petit contre-temps !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelius PArker

avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 28
Age: : 23ans
armes: : G36 standard, Kukri KL, Taurus PT92
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Ven 24 Aoû - 15:56

Aurelius se redressa en voyant le visage de cet inconnu qui n'en était pas un, scrutant autour d'eux avant de sortir de son couvert... pas un bruit suspect, pas un grognement! rien... Parker franchit les fougères couteau en main, il marchait d'une allure normale mais à pas de loup!

" Comment t'as fais pour te retrouvé ici?... qui est cette jeune personne?... les environs sont pas si paisibles qu'on peut le croire, faut pas trainé, ils vont arrivés..."

Dit-il à Arnaud en se rapprochant davantage du véhicule de ce dernier, le soldat rengaina son arme, il prit une position de tailleur sur le coffre de la grosse cylindrée en observant les étoiles, son regard s'attarda sur la jeune femme qui semblé dormir sur le siège du passager avant sous une veste! Après quelques minutes, ses yeux changèrent de personne en s'arrétant sur le jeune homme qui venait de la sauvé des flammes, cherchant ce qui troublé Arnaud en sondant son regard brievement éclairé par le brasier de la camionnette...

"Comment va-t'elle?"

Prononcant ces mots à demi-voix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwalhir.skyblog.com
Beyoncé Alera

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 27
Age: : 25 ans
armes: : aucune --'
Date d'inscription : 02/08/2007

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Ven 24 Aoû - 17:12

L'air fraîs glissait sur sa peau , pendant que son esprit vagabondait dans un sommeil pénible et troublé par des frissons .
Le ronronnement du moteur , le crissement provoqué par les pierres s'engouffrant sous les pneus caoutchouteux , tout cela berçait la jeune femme .
Des aproles , sous forme de murmure parvinrent à ses oreilles , sasn pour autant qu'elle ne puisse en saisir le sens , celles ci s'évaporant comme un courant d'air .
Soudain quelque chose de chaud vint se poser sur elle , chaud et doux .
Ce qui eu pour effet , inconsciement , de décrisper ses mains qu'elle avait enroulé autour de ses bras , s'étalant un peu plus dans le siège de la voiture de sport .
Les roues , doucement , s'arrêtèrent de tourner en même temps que l'emprise du vent sur les deux corps se faisait moins forte ; la voiture s'arrêta .
Bibinou de son surnom , se retourna sur le siège , venant placer sa joue droite contre l'appui tête en enfonçant un peu plus sa tête entre ses épaules afin que la « couverture improvisée » remplisse un peu mieux son rôle .

Ses paupières s'entrouvrirent de nouveau lorsque les bruits de pas du conducteur resonnèrent dans la nuit , mais Beyoncé n'y prit pas tout de suite garde .
Les minutes passèrent , et de nouveaux des voix parvinrent à son oreille , dont une qu'elle pu attribuer au jeune homme l'ayant charitablement conduit , et une seconde ...
Mais la fatigue ne voulait pas lâcher sa proie , la contraignant à fermer ses paupières beaucoup trop lourdes tout en la précipitant dans un semblant de rêve .
Des pensées confuses s'emboîtaient les unes aux autres dans sa tête , mêlées aux bribes qu'elle pouvait saisir de cette conversation .

Lorsque ses yeux se rouvrirent de nouveau , les voix étaient plus audible , et il lui était maintenant possible de percevoir un sens à tout ce qui se disait .
Celle si se redressa brusquement , se retournant pour percevoir un hommedans une tenue peu banale , et à l'évidence , armé ...
L'hypothèse qu'elle s'était jusqu'ici forcé d'ignorer s'imposait de plus en plus dans sa petite tête pourvue de longs cheveux emmelés: ces hommes pouvaient tout aussi bien être deux des kidnappeurs ... d'où la présence d'armes sur le second .
Qui plus est , les deux personnes étaient entrain de parler d'elle .
Et par dessus tout , la réplique sur le fait qu'il n'y avait pas de moyen de sortir d'ici la hantait toujours .


« - Qui êtes vous ? Demanda t'elle , se redressant sur son siège sans quitter des yeux les deux personnes , se retournant pour faire face au passager arrière .
... Où vous m'emmenez ?! »


Bien que se voulant autoritaire , son ton ne trompait personne , sa voix tremblante étant bien assez révélatrice de l'état émotionnel de la jeune femme à la peau couleur ébène .
Celle ci reculait autant que le tableau de bord qui s'enfonçait dans son dos lui permettait .
Toujours aussi fatiguée , Bibi était maintenue éveillée par cette peur qui lui nouait les entrailles , cette peur de subir de nouveau ce qu'elle avait vécu cette dernière semaine , voire pire ...
Sa main glissa doucement le long de la portière , cherchant la poignée ; tant que le véhicule était à l'arrêt , il n'était pas trop tard pour en descendre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud

avatar

Masculin Nombre de messages : 510
Age : 26
Age: : 19 ans
armes: : Desert Eagle, Beretta 9200s
Date d'inscription : 02/06/2006

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Ven 24 Aoû - 20:47

Arnaud fixait toujours le mercenaire attiré par le brasier et se contenta de répondre brièvement à ses questions, le temps pressait et il le savait, la foret était très dangeureuse à pied...l'obscurité encore plus profonde que celle qui sévissait dont pouvait sortir n'importe quel monstre lui donnait une atmosphère pesante.
Il invita rapidement Aurélius à monter à l'arrière du véhicule, ils étaient peut-être observé, qui sait ?
Prudence, toujours la prudence, on ne l'emploie jamais assez surtout dans un endroit comme celui la, alors qu'Arnaud s'apprêtait à redémarrer il s'aperçu que la jeune femme à ses côtés de réveilla, et son ton changea, mais il ne le remarqua qu'après coup !


"Ah ? déjà réveillée ?"

Il répondit ensuite d'un ton calme pour chercher à rassurer la jeune femme ex-kidnappée, il aperçu rapidement dans sa voix et ses yeux qu'elle avait de nombreuses craintes, et vu l'état dans lequel elle était, comment pouvait-elle réfléchir un petit peu ?

"Lui, c'est Aurélius Parker, je l'ai rencontré il y'a peu de temps alors que nous étions en pleines de foules de morts-viv...euh c'est que y'a du monde ici en journée en centre-ville !
On t'emmène avec nous loin de ce bordel, y'a quelques types pas très très fréquentables dans le coin, si Auré voit ce que je veux dire et je compte pas à ce qu'il nous mette la main dessus..."


*Oh le c*n, mais quel c*n !* Pensa t-il très fort, l'habitude de répéter ce genre de trucs à des amis (non morts ceux la Laughing ) qui résistent encore dans cette ville lui avait fait dire une sacrée bêtise, pourvu qu'elle n'ai pas bien entendu et ne puisse pas s'affoler !
Il prêta ensuite attention à la main de la jeune femme, se dirigeant doucement vers la poignée de sa portière, et par précaution il n'attacha pas sa ceinture, certes il courait vite, mais si c'était pour courir dans les bois et servir de repas à un mort ambulant, et puis quoi encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelius PArker

avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 28
Age: : 23ans
armes: : G36 standard, Kukri KL, Taurus PT92
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Sam 25 Aoû - 16:17

Aurelius acquiessa les dire du jeune homme puis tapota l'épaule d'Arnaud avec un leger sourire, une fois qu'il eut fini sa phrase, puis il tourna son regard vers la jeune femme qui prenait peur petit à petit, elle semblait ne pas faire confiance aux deux hommes qui sont pourtant eux meme des rescapés de cette ville maudite. Parker ne connaissait pas le passé d'Arnaud, ni meme ce qu'il avait vécu, ce qu'il avait vu, rien peut etre c'était mieux ainsi pour tous, chacun possédant des souvenirs atroces en ce lieu, meme cette jeune femme en avait surement... en pensant à cela, Aurelius revécu la scène du massacre dans le centre-ville... en voyant ses frères d'armes se faire devorer, demembrer, il serra les dents crispant tous ses muscles pour contenir ses larmes.
La jeune demoiselle, fit un leger geste de recul, son bras faisait un mouvement en arrière cherchant la poignée de la portière à l'aveuglette, peut etre pensait-elle que la foret la protegeré mieux que les deux hommes pourtant aguérrit faces à ces monstruosités innombrables mais inconnu par la jeune métisse... Aurelius se tenait prêt à bondir hors du véhicule pour la rattrapé si rapide fut-elle...une vie de sauvée est une vie de plus sur ce monde plongé dans la mort perpétuelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwalhir.skyblog.com
Beyoncé Alera

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 27
Age: : 25 ans
armes: : aucune --'
Date d'inscription : 02/08/2007

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Dim 26 Aoû - 21:06

La jeune femme ne savait pas à qui faire confiance , ne savait pas où elle était , et par-dessus tout , avait un affreux mal de tête , probablement dû à cette discrète blessure à la tête dont un léger filet de sang s'échappait , et sûrement à l'inhalation du gaz carbonique .
Il devait bien y avoir une cabine téléphonique , ou bien même des habitations non loin , et de là , il ne lui serait pas difficile de prévenir la police .
Et peut être bien même que sa famille avait fouillé ciel et terre pour la retrouver , et qu'il finirait par lui tomber dessus avec les services de police ...


* Oui et peut être qu'une armée de supers beaux mecs se pointera avec , tout souriant , et m'emmeneront dans leurs bras à l'abris ...* songea t'elle avec une pointe de défaitisme en se rendant compte que l'hypotèse qu'on la trouve içi dans cette inextricable forêt relevait plus du miracle , que d'une réelle possiblité .


Ses options de fuite n'étaient pas très nombreuses : la route , ou les sous bois .
Dans son état , et en prennant en compte la voiture , sur la route , elle aurait tôt fait de se faire rattraper , mais dans les sous bois , les chances d'arriver quelque part dans son état étaient très maigres .
Bien trop anxieuse et fatiguée pour percevoir la tristesse de l'homme chevauchant le capot , et bien trop épuisée pour remarquer la maladresse du conducteur , la jeune métisse se frotta les yeux en remontant la veste sur ses épaules ...
Veste qui ne lui appartenait d'ailleurs pas , et pourant , elle la portait actuellement ...
Est ce que des personnes mal-intentionnées l'aurait tiré de la camionette : oui si leur but était de se servir d'elle comme monnaie d'échange pour une éventuelle rançon , mais est ce que ces mêmes personnes mal-intentionnées lui aurait porté assez d'attention pour la prévenir du mieux possible de ce froid ?
Cela restait à voir , et jusqu'à preuve du contraire , rester dans le véhicule était la meilleure solution .

« Des types pas très fréquentables » , pour reprendre l'expression du conducteur à la tignasse sauvage , voilà ce dont il avait peur .
Et la police ? Et qui sont ils ?
Voilà , entre autre ,les questions qui lui trottaient dans la tête sans qu'elle ne se donnent la peine de les formuler; à quoi bon , elle ne retiendrait pas une seule des réponses qui lui seraient fournies .
Avait elle déjà demandé prés de quelle ville ils se trouvaient ?
Si c'était le cas , elle n'avait aucun souvenir de la réponse qui lui avait été formulée ...
La métisse sentait sa tête chanceler , et elle eut besoin du secours de ses mains qui vinrent se poser sur son front .
Celle ci s'affala de nouveau sur le siège passager de cette rutilante voiture de sport , effaçant une larme naissante au coin de l'oeil , en détournant au même moment son visage pour ne rien laisser percevoir de sa faiblesse et de ses nerfs épuisés .
Ses émotions ravalées , Beyoncé Alera de son patronyme intégral , fixa la route face à elle , sans réellement se soucier de ce que les deux mâles à bord penseraient d'elle .
Aprés tout , ils la reconduiraient bien à la civilisation , et à ce moment là , une fois qu'elle aurait reprit des forces , alors il lui serait possible de leur faucher compagnie et de trouver un téléphone .
Et aprés tout , peut être qu'ils n'étaient réellement pas animés de mauvaises intentions , qui sait ?
Enfin pour le moment , si elle voulait espèrer pouvoir faire un peu plus de chemin avec ces deux personnes , il était évident que des excuses devraient être faites , alors autant ne pas tourner autour du pot , et les faire dés maintenant .


« - Je suis désolée ..je su... je suis un peu ... peu sur les nerfs , je ne voulais pas ...je suis désolée. Ce n'était pas vraiment la gêne qui la faisait buter d'une telle façon sur les mots , mais plutôt cette fatigue harassante qui s'était abattue sur elle depuis son réveil dans la camionette , ainsi que cette sensation d'avoir tout le corps ankylosé ; un peu comme si celui ci se résumait à un hématome géant .
Je vou ... vo... merci pour votre veste . »

Sa voix était pareille à un murmure , glissant faiblement sur les courants d'airs .
Elle laissa sa tête reposer sur l'appui tête , s'enfonçant un peu plus derrière le tissu du vêtement .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud

avatar

Masculin Nombre de messages : 510
Age : 26
Age: : 19 ans
armes: : Desert Eagle, Beretta 9200s
Date d'inscription : 02/06/2006

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Dim 26 Aoû - 22:05

"Ce n'est rien, je comprends."

La jeune femme, dont Arnaud ne conaissait d'ailleurs toujours pas le prénom, sembla heureusement se calmer et prendre conscience qu'Arnaud et Aurélius n'étaient la que pour son bien, du moins c'était l'impression d'Arnaud, mais était-ce vraiment le cas ?
Il se retourna ensuite vers Aurélius et murmura, croyant "Bibinou" endormie ^^.


"Ca a l'air d'aller mieux , je vais pas trainer, je vais route vers la ville"

Arnaud attacha ensuite sa ceinture et tourna la clef, un vrombissement se fit entendre et les feuilles semblaient trembler non à cause du vent mais à cause du son émmanant du capot du muscle car.
Il accelera ensuite lentement, pour ne pas troubler le sommeil de la jeune femme mais s'amusait tout de même, s'il y'avait bien un endroit ou il se sentait libre comme l'air et ne se souciait plus de grand chose, c'était derrière un volant. il se retourna ensuite vers Aurélius.


"Elle me fait de la peine quand même, j'appréhende sa réaction si elle voit les trucs qui se bal..."

Sa phrase fut coupé en son milieu lorsqu'il vit que ce dernier fesait de gros yeux et lui pointa la route, l'un de ses trucs, en l'occurence un simple zombie était en plein milieu de la route et semblait déterminer à ne pas bouger, dans un ultime reflexe Arnaud freina et retrograda une fois avant de donner un coup de volant à gauche suivis d'un gros braquage à droite, la voiture fit office de tondeuse en allant un peu dans la gazon puis il finit par se remettre sur de bons rails grâce un bon coup de volant sur la route, alors que le monstre avait finalement été littéralement explosé par l'aile gauche, donc côté conducteur de la voiture.
Le jeune "pilote" grimaça, il ralentit afin de ne plus refaire ce genre d'erreur lorsqu'il serait distrait, et observa Beyoncé, avait-elle remarquer quelque chose ?


*Quel imbécile...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beyoncé Alera

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 27
Age: : 25 ans
armes: : aucune --'
Date d'inscription : 02/08/2007

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Lun 27 Aoû - 2:15

[ Auré' jme donne le droit de répondre ... mais si ça te dérange dis le , j'effacerai mon message et jte laisserai répondre , et à la limite j'éditerai ce qu'il faut pour que ça colle avec le tien , mais là j'ai trop hâte ^^ ]

Le doux ronronnement du moteur , les graviers qui parsemaient le chemin terreux et crissaient sous les pneus du véhicule , tout cela berçait la jeune protagoniste .
Très vite ses paupières se clôrent alors même que débutait une conversation entre les deux mâles .
Même son éternelle curiosité ne pouvait surpasser cette fatigue incommensurable la forçant à fermer ses paupières , pas même sa peur ne le pouvait .
La veste lui recouvrant les épaules et lui remontant jusqu'au menton protégeait son cou et ses bras nus de la morsure accrue de ce froid .
Aprés cette semaine à passer à dormir sur une couverture rachitique recouvrant un sol métallique , même ce siège peut confortable lui paraissait être digne d'un hôtel quatre étoiles .

Un rêve des plus banal sur des spéculations d'avenir , un mari , une famille , et tout le tralala qui va avec , mis à part que dans ces rêves , les problèmes n'existaient pas ; voilà ce dans quoi Bibinou ^^ était plongée alors que brutalement , elle fut ramenée à la réalité , projettée contre la portière .
En effet , n'ayant pas pensée à la prudence , la texane n'avait pas attaché sa ceinture de sécurité , et l'embardée que venait de faire la voiture l'avait pour ainsi dire surprise .
Comme si les malheurs qui s'abattaient sur elle ces derniers temps n'étaient pas suffisant , il fallait croire qu'en refermant la portière , le jeune homme un peu trop pressé n'avait pas acomplie sa tâche jusqu'au bout : résultat des courses , la portière s'ouvrit et la jeune femme manqua de peu l'honneur de finir en hachie parmentier sur ce sentier cabossé --' .
Les pulsations rapides de son coeur rèsonnaient dans sa petite tête alors que de ses bras fébriles elle essayait de fermer le battant de la portière , finissant tout de même par y parvenir .
Le véhicule finit par re-rentrer dans ses rails , sans que Beyoncé n'ait pu saisir la raison de cette petite erreur de pilotage .


« -Qu'est ce que c'é... était que ça ? Demanda t'elle appeurée en baladant ses yeux bouffis par les larmes et la fatigue dans l'obscurité derrière eux .
Il ... il y avait quelqu'un ... j'ai ... il ... y a une ... y a une silhouette . répétait elle faiblement en designant de son doigt tremblant une ombre se découpant dans la nuit .
C'était peut être ... otage .. un des otages, il faut s'arrêter » bien qu'elle ne parvenait pas clairement à s'exprimer , la jeune femme au teint caramel pensait avoir à faire à un des éventuel survivant du crash .


Bibi s'était retournée vers le conducteur , l'implorant du regard de s'arrêter , car pensant avoir affaire à une autre victime tout comme elle , lui porter de l'aide était l'idée qui lui venait à l'esprit .
Si quelque chose pouvait primer sur cette fatigue , c'était bien ce sentiment d'entraide et d'écoute de l'autre ; toujours à se soucier des autres avant soit en quelque sorte .
Et pour avoir vécu elle même dans les conditions d'un kidnapping , elle ne voulait pas laisser une telle personne démunie ...
Bien sûr , elle ignorait tout de la réalité qui était tout autre que celle qu'elle imaginait ...
Elle ignorait aussi avoir été la seule otage à être transportée dans la fourgonette , et elle ignorait toujours le nom du lieu où elle se trouvait .
Quelque chose dans l'attitude de ces deux jeunes homme la préoccupait , comme si ceux ci lui masquaient volontairement quelque chose , mais quoi ?
Quoi que d'un autre côté , il était tout autant possible que son cerveau en manque de repos lui confère une tendance paranoïaque .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelius PArker

avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 28
Age: : 23ans
armes: : G36 standard, Kukri KL, Taurus PT92
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Lun 27 Aoû - 15:47

[nan t' inquiete pas, je vais m' adapté avec ce que tu viens d'écrire Wink ]

Le rugissement de l'américaine était semblable à celui des Hummers de l' Armée, cela l' apaisa, il bavarda un moment avec Arnaud, sur diverses choses, puis le sujet revint sur la jeune métisse, ce qu'il pourrait lui dire au sujet de la ville, de ses nouveaux habitants... ce qui est arrivé à ses parents... mais aucun des deux ne perdit espoir. Arnaud se tourna vers Parker pour lui parler, mais le soldat lui adressa un regard noir, dressant son index sur la route, un cadavre ambulant si trouvé, une saleté de zombie, sans un de ceux qui ont tentés de rejoindre la zone de l'accident. Dans la manoeuvre d'évitement, la Belle endormie se trouva ballottée sévèrement, dans le contre-braquage, sa portière s'ouvrit, elle manqua de tombée hors de la voiture, mais Aurelius l'agrippa à l'épaule d'une poigne ferme, quand le conducteur revint enfin sur la route, la rescapée referma de suite sa portière, mit sa ceinture, puis remit le blouson sur elle, Parker souffla soulagé, il reprit place sur la banquette arrière, et vérifia son équipement...
La métisse observa la route derrière eux avec insistance, jetant des regards désespérés à Arnaud, qui resta rivet sur la route cette fois en pensant qu'il y en aurait d'autres... Le fantassin posa sa main gauche sur l'épaule gauche de la belle affolée pour la rassurée, mais ne répondit pas à cette dernière sur la personne qui se trouvée sur cette fameuse route, Aurelius jeta lui aussi un regard derrière eux!


"Où allons nous Arnaud? faut trouver un endroit où on pourra se reposer, et faire le point sur la situation, ste jeune demoiselle a besoin de quelques choses de plus confortable pour se reposer!"

Arnaud regarda dans son retro pour acquiescer les dire du Soldat, la ville n'est un refuge que si on s'y bat en permanence, pour espérer gagner un bref répit, quelques minutes de plus pour survivre, Aurelius avait vu des choses que seul l'enfer garde en soit, des choses qui ne devrait pas exister sur cette Terre, aujourd'hui le monde entier, a été balayé par ce Virus, éliminant la quasi-totalité de la population... ce qui était un lieu de tranquilité n'est plus qu'un immense chaos... Parker se redressa, sa volonté raffermit, il allait tout faire pour endigué cette menace mortelle, au prix de sa vie, si c'en était ainsi, il regarda les deux personnes qui se tenaient assises devant lui, ce serait le début de sa mission, les protégés coûte que coûte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwalhir.skyblog.com
Arnaud

avatar

Masculin Nombre de messages : 510
Age : 26
Age: : 19 ans
armes: : Desert Eagle, Beretta 9200s
Date d'inscription : 02/06/2006

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Lun 27 Aoû - 17:00

La seule chose que pu faire le jeune civil en réponse aux questions de Beyoncé fut de taper sur le volant de la main droite en lachant un juron.

"M*rde !"

Heureusement pour lui, Parker avait pu tenir la jeune femme lorsque la portière s'était ouverte et le mot gisait maintenant au sol, mais le problème était maintenant que la jeune femme voulait secourir ce mort, peut-être pas si mort que ça il y'a quelques secondes et il fallait peut-être lui donner des premiers signes d'explications...

"Il y'avait bien quelqu'un oui, et il a le mérite de ne plus nous embêter maintenant.
Sans te raconter tout d'un trait, tout ce que je peux te dire c'est qu'ici, nous sommes oubliés de tout le monde et il existe deux camps, il y'a nous, et il y'a "les méchants" et il était l'un des leurs, ce n'était pas bien dur à reconnaître mais je te montrerais ça un peu plus tard, c'est un peu trop dangeureux, ici c'est un peu comme leur QG, il n'est pas très bon de s'y trouver !"


La jeune femme lui fesait des yeux assez gros, alors que ceux-ci semblaient tenter désespérément de se fermer, et encore, si elle savait tout...
Arnaud tourna ensuite un bref regard vers Parker, pour lui expliquer qu'il pensait pouvoir trouver un hotel en ville ou alors ils pourraient venir dans son garage pour se reposer un peu.
Facile à dire ? Peut-être pas...lors d'un virage à gaucher, alors que le pilote venait d'allumer ses phares pour y voir un peu plus clair il appercu un tas de silouhette marcher d'un pas lent semblable à celui des morts déambulants. Il tena le volant de sa main gauche, et plaça sa main droite sur le levier de vitesse, prêt à mettre les pleins gaz.


"Il va falloir faire vite, accrochez-vous ça va pas être une balade de santé, j'espère que la vitesse ne vous fait pas peur..."

Il disait ça le sourire aux lèvres, il sentait l'adrénaline monter rien qu'a l'idée d'être obligé de foncer comme un dingue comme il avait l'habitude, la forêt s'activait et il vallait mieux s'en extirper rapidement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beyoncé Alera

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 27
Age: : 25 ans
armes: : aucune --'
Date d'inscription : 02/08/2007

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Lun 27 Aoû - 17:40

La jeune femme ne put s'empêcher rougir faiblement devant les attentions de l'homme à l'arrière s'étant annoncé à elle comme étant Aurélius , et elle lui adressa un timide sourire , du moins sourire ... s'en était un si on prennait en compte son état plus que piteux ... ^^'
Le pilote , scotché derrière son volant ne s'arrêta pas , poursuivant sa route , et de plus en plus , Beyoncé songea qu'elle aurait dû sortir tant qu'il était temps ...
Que se passait il ici qu'on ne lui disait pas ? That's the question --'
Les paroles qui suivirent , prononcées par le garçon semblait malhabiles , enfin , le sens que l'on pouvait en tirer était très ... space est le mot Razz
Des « méchants » ...la jeune femme abusée par la fatigue se demandait de plus en plus si on ne la prennait pas pour une idiote en lui expliquant les choses façon Walt Disney ... les gentils / méchants ...si au moins , cette mésaventure pouvait se terminer comme les Walt Disney , autrement dit bien ^^' .

La façon dont la situation lui était expliquée ressemblait beaucoup à la façon dont elle même avait expliqué à son petit cousin comment on faisait les bébés Razz .
« QG » , « pas vraiment comme les autres » ,et ajoutez à tout cela cette envie de vomir et la tête qui tourne , et vous comprendrez ce que Beyoncé ressentait actuellement : une totale impression d'être à côté de la plaque .
La jeune métisse ne comprennait rien à l'histoire de fou dans laquelle elle était arrivée malgré elle ... elle qui ne demandait rien de plus que suivre ses cours de danse et profiter de sa petite vie paisible ; elle qui ne voulait faire de mal à personne et qu'on la laisse en paix ...


« -Mais ... mais ... voilà le seul mot qui put sortir d'entre ses lèvres , ne sachant que répliquer à ces propos dénués de sens à ses yeux .
Peut ... peut importe qui c'est, vous avez heurté quelqu'un avec vo... votre véhicule , il a besoin de soins ! » Trouva t'elle le souffle de s'égosiller ( sans hurler non plus ^^' ) .


Mais rien à faire , aider le blessé n'était apparement pas envisageable ... peut être n'avait il pas la chance d'avoir le jolis minois de Bibinou ^^ .
Quand le conducteur reposa son regard sur les passagers du véhicule , il leur conseilla d'accrocher leur ceinture .
Bibinou de son surnom n'eut pas besoin que l'on lui répète , s'executant de suite en enlaçant sa taille fine de la ceinture de sécurité .
Et en reportant son regard noisette sur la route , dont les phares de la voiture dévoilait progressivement le chemin , se découpèrent un nombre conséquent de silhouettes .


*C'est pas vrai , les gens marchent tous au milieu de la route en pleine nuit dans ce patelin ou quoi ? * pensa t'elle interlocquée , en se réfugiant au fond de son siège , fermant ses yeux et serrant les dents , prête à anticiper le choc qui risquerait de se produire lorsque ces personnes se retrouveraient sur le capot .


Bien que l'idée de se trouver dans un véhicule responsable de la mort de plusieurs personnes ne la séduisait pas , celle d'avoir put finir de la sorte si elle était sortie de la voiture la faisait frissoner .
Les yeux toujours réfugiés sous ses mains tremblantes , la texane se promit intérieurement de trouver un téléphone au plus vite afin d'avertir des autorités compétentes et de dénoncer tout ce qui s'était passé cette dernière semaine ; à commencer par ce fou du volant >.<.


« - Arrêtez vous êtes fou ! s'exclama la métisse originaire de Houston en s'agrippant au bras du conducteur , dans l'espoir de pouvoir lui faire changer d'avis .
Laissez moi sortir je n'ai rien à faire là dedans , je ... je ne veux pas être responsable de ... de ces choses que vous faîtes ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelius PArker

avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 28
Age: : 23ans
armes: : G36 standard, Kukri KL, Taurus PT92
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Lun 27 Aoû - 18:37

Aurelius adressa un clin d'oeil à la belle métisse, il l'a vit sourire difficilement mais sourire timidement malgrès la fatigue grandissante pour elle.

Le fantassin écoutant à travers le son produit par grosse cylindrée, écouta le conducteur donné quelques explications à la jeune demoiselle, bien que restant vague pour sa propre sécurité, elle donna plusieurs signe d'indignation, comme si elle se faisait baladé en bateau... comment aurait-elle réagi si elle avait su ce que la ville cachée, de quoi cette ville a été victime, comment la population s'est faite annihilée... personne ne le sait... on a beau se preparer au pire choses, quand cela arrive... seul l'instinct de survie prend le relais.

La méthode d'Arnaud était la meilleure, resté vague tout en étant direct, lui dire que tout le monde s'est changé en cadavres ambulants, que ces derniers veulent bectés tout ce qui est vraiment vivants, que la Terre est devenu le foyer de ces parasites, de ces choses putrides... Aurelius se souvint lorsqu'il n'était qu'engagé dans cette campagne, le sourire jusqu'aux oreilles, une gaieté sans pareille, une volonté sans faille, quand il vit vit les premiers, tout cela s'envola, en laissant la place à l'indifférence, la peur, la peur de devenir comme eux...
Pour oublié ça, Parker secoua la tête violemment revenant à la réalité...
Tous les trois dans une américaine se trouvaient face à une horde de monstruosités... le conducteur prêt à enclenché sa vitesse, ordonna qu'on s'attachent, que la balade allait être quelques peu mouvementée, Aurelius pointa sa carabine, évaluant la distance grâce au laser * 350m...* mais la voiture avançait vite très vite, ils n'en feraient qu'une bouchée de ces fameux 350m!

Le soldat était prêt à échanger des banalités avec ces zombies une fois encore, attendant que ces derniers soient derrière le véhicule pour moins secouer la jeune femme, si il avait pu, il aurait sauté en marche, pour acceuillir lui-meme ces monstres... la vie de deux personnes était aussi enjeu alors, l'esprit guerrier qui l'habitait dût se rendormir pour éviter trop de casse... en espérant que son Ami soit pas affecté par la fatigue à son tour... Parker ne doutait des talents de son camarade, qu'il les emmenerait en lieu sur, pour un temps du moins!


" Va pour ton garage! ensuite nous irons à l'Hôtel de ville, de là-bas nous pourrons les voir venir, pour une fois..."



[fais la suite Arnaud Wink jte suis dans ton idée c'est juste que j'ai un peu de mal là lol]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwalhir.skyblog.com
Arnaud

avatar

Masculin Nombre de messages : 510
Age : 26
Age: : 19 ans
armes: : Desert Eagle, Beretta 9200s
Date d'inscription : 02/06/2006

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Lun 27 Aoû - 20:11

Arnaud tira d'un coup sec le frein à main en surprenant les occupants de la voiture de façon à ce que la jeune femme lui lache le bras, et ce dans un tonnere de crissement de pneux mêlés aux hurlement du moteur tournant à fond alors que l'aiguille du compte-tour semblait vouloir faire le tour complet !
Le jeune pilote de la voiture donna ensuite un bref mais bon coup de volant sur la droite pour contourner ce groupe de zombie par un petit chemin de terre s'enfonca dans l'obscurité de la forêt, connaissant les lieux, Arnaud ne ralentit pas malgrès les quelques sauts que fesaient la voiture, ainsi que les passagers d'ailleurs !
La voiture s'enfoncait à une vitesse à rendre malade et on voyait défiler des arbres des deux côtés.
D'un bon coup de volant sur la gauche, cette fois, la voiture se mis en glisse et rejoignit la route principale en étant maitrisé sans trop de difficulté par Arnaud, concentré comme jamais mais son attitude à rouler de façon hyper-aggressive témoignait d'une humeur pas très très calme...
Il ralentit ensuite quelque peu, comme s'il cherchait quelque chose et il finit d'ailleurs par le trouver, il vit 4 zombies déambuler lentement au milieu de la voiture, ayant tourner la tête vers le muscle car d'Arnaud dans l'éspoir d'ingurgiter un bon repas.
Arnaud laissa seulement les feux avants allumer, et ouvrit la boîte à gants en face de Beyoncé et y sortit un pistolet de gros calibre, un Desert Eagle, le petit jouet préféré d'Arnaud...très efficace !

Il se tourna d'abord vers le mercenaire Parker et lui précisa tout de meme ce qu'il comptait faire, avant de parler d'un ton assez calme mais vif à la jeune femme.


"On s'occupe d'eux, mais en douceur, histoire qu'elle voit à qui nous avons à faire.

La tâche se complique, tu m'excusera de paraître brute mais je compte pas y passer, alors tu viens avec moi ou Auré', et surtout tu ne t'approche pas de ces bêtes la, nous sommes armés, et on te protège, tu est en securité...tant que tu est avec l'un de nous deux, du moins !"


Le jeune homme sortit ensuite de la voiture et laissa le moteur tourné, ainsi que la portière ouverte pour fuir vite si un autre danger s'amenait, il en profita pour jeter un coup d'oeil à l'impact qu'avait laissé le mort de tout à l'heure, la peinture avait pris un coup, mais pas de bosse heureusement. Ca devait être un comble pour Beyoncé, alors qu'il se trouvait face à des choses comme cela, Arnaud se préoccupait de la peinture de sa voiture...

"Graah, c'est chiant, y'a une sacrée trace, je vais devoir tout refaire..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beyoncé Alera

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 27
Age: : 25 ans
armes: : aucune --'
Date d'inscription : 02/08/2007

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Lun 27 Aoû - 21:41

Tout ce bousculait dans la petite tête de Beyoncé Alera : les brusques embardées , les accélerations soudaines du véhicule , ces personnes déambulant d'une démarche particulière en plein milieu de leur sillage .
Un coup de volant un peu plus nerveux que les autres arracha la métisse de sa prise sur le pilote, l'envoyant valser contre la portière qui cette fois ci était bien fermée ; qui plus est , elle portait sa ceinture de sécurité , amoindrissant les effets négatifs de celui ci .
La voiture sortit brusquement de la route pour se trouver embrigadée dans un petit chemin terreux , apparement résultant d'un geste volontaire du conducteur , puis de nouveau elle regagna la route mal goudronnée .
Puis soudain , pour une raison toute aussi inconnure , le jeune homme s'arrêta , éclairant les silhouettes avançant lentement vers la grosse cylindrée .
Leurs bras pendaient machinalement devant eux , tendus comme si chacun d'entre eux était aveugle , traînant leurs pieds .
Mais le plus marquant étaient ces visages décharnés qu'elle croyait percevoir dans la semi-obscurité , blanchâtres et inexpressifs .
Ce n'était pas possible ... voilà ce qu'elle se répètait depuis quelques secondes , attribuant cela à un soudain délire de son cerveau en manque de sommeil ... ce ne pouvait être que ça ...
L'absence de membre sétait remarquable sur certains de ces spécimens , et c'est avec une peur grandissante mêlée de dégoût , que Bibinou avala sa salive , tout en sentant une boule volumineuse monter dans sa gorge serrée .

Pendant que Beyoncé se perdait dans la contemplation de ces épouvantails ambulant , Arnaud glissa son bras devant la métisse afin d'extraire de la boîte à gant .... une arme à feu ...
Bibi se raidit , crispant ses dents et dessinant ainsi des petites faussettes dans ses joues .
Elle nageait en plein délire , ne sachant plus que faire , ni où aller ... quoiqu'à réflechir , elle préfèrait tout de même rester avec des « fous »qui au moins avaient visage humain , et étaient armés , sans manifester la volontée d'utiliser leur propre arme contre elle , qu'avec des sortes e cadavres somnambules ...
Stupéfaite , tirant des yeux ronds écquarquillés par la peur , Miss Alera suivit du regard le garçon à la tignasse en bataille qui l'avait recueilli , pour finalement le voir se baisser à l'avant du véhicule et s'enquérir de l'état du capot ...
Trop retournée pour s'étonner d'un tel comportement , Bibinou sortit sans un mot de l'habitacle du véhicule , comme le mâle l'avait exigé auparavant .
Il avait évoqué « ces bêtes » pour désigner ces formes humanoïdes se mouvant d'une curieuse façon , et parler de « pas y passer » ...
Il était maintenant question de perdre la vie ?
Sans savoir ce qu'était ces choses avec la peau sur les os et difformes , la métisse se glissa derrière le conducteur revolver en main , et jetta un regard inquiet derrière elle histoire de voir où se trouvait l'homme répondant au patronyme d'Aurélius .


« -Venez s'il vous ... s'il vous plaît « murmura t'elle avec le peu de force qu'elle n'utilisait pas pour tenir debout , se sentant rassurée de la présence de l'homme à ses côtés .


Secouée de tournis , sa tête lui donnait l'impression que le sol se mouvait sous ses pied , si bien qu'elle eut besoin de prendre appui contre le capot du véhicule afin de se stabiliser sur ses chaussures , qui bien sûr , n'étaient pas adaptées aux circonstances : une paire de talons aiguilles ...
Cette dernière ferma ses yeux , prennant une bonne bouffée d'air ... qui n'était justement pas fraîs , mais lourd et dans lequel on pouvait percevoir des odeurs de viande avariées , de charognes ...
Et de leur démarche lente et malhabile , les silhouettes s'approchaient , pénétrant un peu plus dans l'auréole lumineuse que dessinait les phares de la voiture sur le sol .
Il était possible de dénombrer quatre silhouettes , dont l'apparence physique n'était que plus effrayante à cette distance : la lumière artificielle mettait clairement en évidence les traits grossiers de ces « amas de chaires putréfiées » , se reflètant sur des os un peu torp proéminent qui dépassaient de certains visages telle une excroissance .
Le visage figé dans un rictus de terreur , la jeune femme native de Houston recula en arrière , titubant jusqu'à finir par tomber à la renverse sur son derrière .


« - Qu'est ... qu'est ce que .... c'est quoi ces choses ? »parvint elle à articuler en reculant sur ses fesses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud

avatar

Masculin Nombre de messages : 510
Age : 26
Age: : 19 ans
armes: : Desert Eagle, Beretta 9200s
Date d'inscription : 02/06/2006

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Mar 28 Aoû - 14:09

[H.J : je répond quand meme ^^]

Comme l'avait calculé Arnaud, et ce n'était pas très dur la jeune femme fut très effrayé à la vue de ces monstres, il ne voulait pas trop trainer et pris donc les choses en mains, sur de lui.
Il était fou, c'est vrai, mais...quoi de plus normal dans cette ville, comment continuer à tourner rond après avoir tout perdus de son ancienne vie, en particulier ses proches ? et surtout, en luttant contre de telles horeurs. Ce n'était, du moins pour beaucoup de monde, pas possible !


"On va pas trop trainer, maintenant que vous les avez vu, ça devrait suffir..."

Le jeune civil rangea tranquillement son Desert Eagle afin de sortir son autre arme, un pistolet de plus petite taille, il s'approcha du groupe, maintenant divisé en deux parties de deux morts, l'un à gauche, l'autre jour et asséna au zombie le plus avancé un violent coup d'avant bras dans le crane, le fesant tomber au sol violament, qui lui arracha un semblant de cri, ressemblant plus à un râle grave.
Il donna ensuite un violent coup de pied sur la tête de ce même monstre afin d'en finir avec lui à coup sur, puis releva son arme, lentement et ajusta son tir parfaitement, la balle, qui fit d'ailleurs s'envoler des tas de corbeaux dans les arbres alentours, alla arracher quelques lambeaux de la cervelle en décomposition de son "adversaire", qui chuta au sol en tombant d'abord sur ce qu'on pourrait appeler des genoux, avant de s'immobiliser, embrasant le macadam.


"Ca...c'est fait..."

Il se retourna ensuite vers le mercenaire Parker, en surveillant l'autre groupe de morts, et lui lanca un bref regard, l'air de dire "à ton tour".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelius PArker

avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 28
Age: : 23ans
armes: : G36 standard, Kukri KL, Taurus PT92
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Mar 28 Aoû - 14:45

Le fantassin se rapprocha de la jeune femme après que cette dernière lui est demandé sous forme de murmure, s'approchant d'un pas rapide, arriva à sa hauteur, il mit enjou le groupe de zombie que Arnaud avait délaissé pour s'occuper du groupe de gauche...
Le Crazydog tel était son surnom à présent au vu de ses talents au combat et du maniement des armes, le jeune homme méritait amplement ceci, baptiser un camarade est une tradition militaire, celui qui est baptisé garde à vie ce surnom qui le réprésente comme une emprunte digitale.
La belle métisse s'était rapprochée daantage du combattant durant ce bref mais intense combat, Aurelius sentait la peur l'envahir, l'angoisse grandissante, l'incertitude la prendre de court...
Crazydog se tourna ensuite vers Parker avec un air de dire que c'était son tour! Parker se tourna vers la Belle avec un regard qui devait la rassurée. Il dégaina son Kukri en laissant son G36 dans l'auto, avançant d'un pas décidé, malgrès la horde de zombies restés sur la route voisine, ils pouvaient débarqués à n'importe qu'elle moment!...

Sa main tenait fermement cette arme d'une facture exellente le long de sa cuisse droite avec sa main gauche à demi-tendue pour anticiper l'éventulle attaque de la part de ces immondes créatures, pourtant il ne put s'empecher de jeter un regard vers la métisse apeurée... Ce fut le combattant qui attaqua le premier en fendant l'air d'une attaque de taille dans un geste ample qui faucha le premier, achevant le monstre en appuyant avec force sur la tete du monstre ce qui provoqua sa mort en lui brisant les cervicales, le deuxième arriva sur son flanc droit en essayant de lui mordre le bras, il fut stopé par une main le tenant à la gorge, le monstre voulut l'agrippé, lui déchiré ses chairs encore saines, mais il perdit finalement la tête d'une coupe net séparant son crane de son cou, lachant le corps encore prit de spasmes musculaires. des grognements surgirent du virage boueux où les trois humains étaient arrivés. Parker s'accroupi pour être le moins visible, fit signe à Arnaud en montrant la cause de ses agissements, montrant le cadavre sans tête puis le chemin de terre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwalhir.skyblog.com
Beyoncé Alera

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 27
Age: : 25 ans
armes: : aucune --'
Date d'inscription : 02/08/2007

Dossier d'identité
Statut:
Age::
Relations::

MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   Mar 28 Aoû - 17:34

Tétanisée , la jeune femme ne pouvait plus bouger , sentant chacun de ses muscles s'éloigner , ne plus répondre à son cereau qui lui hurlait de partir à toute jambe , les yeux rivés sur ce spectacle macabre .
Elle ne sentait plus les signaux de douleurs en provenance de son arrière train posé sur le sol irrégulier couvert de cailloux , et ne pouvait arracher à sa vue le combat se déroulant sous ses yeux .
Trop perturbée aussi pour remarquer que le conducteur passait du tutoiement au vouvoiement Razz .
Le jeune mâle apparement peu effrayé par ces choses s'approcha du groupe scindé en deux plus petit , et commença à faire démonstration de ses talents martiaux dans un concert de craquement d'os , de bruits spongieux ainsi que de murmures rauques et inhumains .

La jeune danseuse à la peau couleur ébène , toujours posée sur son derrière , sursauta lorsqu'un coup de feu vint couvrir , et instinctivement , elle se couvrit la tête ...
Mais elle ne pouvait plus rien voir d'autre hormis ces cadavres putréfiés se vider de leur sang sous ses yeux , à quelques mètres, dans l'arc de cercle lumineux qui se découpait sur le sol terreux .
Toujours incapable de bouger , Beyoncé ne resentait plus rien , hormis le dégoût , additioné à une peur incomensurable lui remuant l'estomac déjà bien vide .
Un choc sourd se fit entendre lorsqu'un membre d'une de ces choses inhumaine s'écroual sur le sol , bientôt suivit par l'int&égralité du propriétaire de ... cette tête ...
Les yeux révulsés , non l'unique oeil révulsé semblait être recouvert d'une cataracte blanche , alors que le second était absent , laissait percevoir une orbite vide et rougeoyante , reflètant al lumière des phares .
Les quatres cadavres baignaient maintenant dans leur propre fluide vital , s'imbibant progressivement dans al terre .
Comme si cette vision ne suffisait pas , l'odeur flottant dans l'air avait elle aussi un aspect repoussant , empestant la pourriture ... la mort ...
De nouveau sa tête la tourna , lui donnant l'impression d'être ballotée dans tous les sens , au même moment où elle sentait sa poitrine se soulever , sa gorge s'enflammant .
Trop chamboulée pour pouvoir le contenir , Bibinou pour la nommer par son surnom , se pencha en avant alors que de sa bouche s'échappa une bile blanchâtre .

Ce n'est pas pour autant , qu'une fois ayant rendu son quatre heure , que Beyoncé se sentit mieux .
Comme si l'adrénaline s'était d'un coup évaporée de son corps en même temps que les restes d'un maigre repas , la laissant en prise avec une fatigue accablante .
Sa vue se dérobait , laissant une ombre noire couvrir ses pupilles , effaçant rapidement à ses yeux la vue de ce monde chaotique dans lequelle avait été plongée malgré elle .
Toujours en position assise sur le sol , Bibi bascula doucement en arrière , sentant son esprit s'échapper , puis plus rien ...

Son petit corps bronzé et egratigné reposait par terre , la poitrine soulevée subrepticement par un mouvement respiratoire presque imperceptible .
Plus rien ne trottait dans la tête de la jeune fille alors que les bruits lugubres se rapprochaient , indiquant l'arrivée sosu peu d'autres créatures maléfiques dont le reste du monde n'oserait soupçonner l'existence .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prisionnère de son destin [ libre ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prisionnère de son destin [ libre ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La campagne de l'été : la couronne du destin...
» Projet BD GiF: Le Destin de Tarkel Prime
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles
» Campagne Mondiale! "la couronne du destin" [été 20
» [ Horde ] Le Nouvel Appel du Destin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ++~°Hors jeu°~++ :: ++~°Archives°~++-
Sauter vers: